Menu Menu Menu
scène nationale . cinéma . centre d’art contemporain

au cinéma

    ©

    Alex Cecchetti, Tamam Shud : Dance Room, River Stones et Arabesques, 2017

    (danseuse : Shihya Peng), Ferme du Buisson

    © photo Émile Ouroumov

    FR EN ES

    Classe de danse les yeux fermés

    Centre d'art

    Alex Cecchetti

    performance / avec Hanna Hedman et Shihya Peng

    Deux danseuses exceptionnelles sont invitées à activer la Dance Room de l'exposition Tamam Shud et à accompagner le spectateur dans des expériences chorégraphiques imaginées par l'artiste. 

    Présentation

    Dans la Dance Room de l'exposition Tamam Shud, Alex Cecchetti propose d'expérimenter deux œuvres incitant à la danse. L'une d'elles est composée de sculptures issues de rampes d'escalier dont les courbes, effleurées les yeux fermés, permettent de transposer un simple geste en une fameuse pose de danse classique : l'arabesque. L'autre est une surface de cuivre sur laquelle sont disposées des pierres, permettant ainsi de faire subsister la trace de gestes imaginés. Les danseuses Hanna Hedman et Shihya Peng accompagnent chacune le public dans cette expérience pour une Classe de danse les yeux fermés guidée par leur sensibilité et leur regard aiguisés. 

    gratuit

    Programme

    Générique

    Scolaires

    Allez + loin

    Hanna Hedman

    Après des études à l’École Nationale de danse à Stockholm, Hanna Hedman travaille depuis 1996 en France avec de nombreux chorégraphes, notamment au CNDC d’Angers de Joëlle Bouvier et Régis Obadia, au CCN du Havre de Hervé Robbe avec la compagnie Cré-Ange. Depuis 2001, elle mène sa carrière auprès de chorégraphes comme Fabrice Lambert, François Verret, Benoît Lachambre, Isabelle Schad, Felix Ruckert, Olga de Soto, Sylvain Prunenec, Laura Bonicel, Alain Buffard, Nature Theater of Oklahoma, François Chaignaud, Cecilia Bengolea, Boris Charmatz, Nadia Beugré et Christian Rizzo. En 2013, elle obtient parallèlement le diplôme d'Éducateur somatique par le mouvement de la formation Body Mind Centering à Paris.

     

    Shihya Peng

    En consolidant son expérience de Taïwan aux Etats-Unis pour ses études puis en France, la danseuse taïwanaise Shihya Peng s’illustre désormais aussi bien dans la danse classique que contemporaine, la danse traditionnelle chinoise ou encore la danse Gaga. Au cours de sa carrière, elle a collaboré avec Vlovajob Pru (François Chaignaud et Cecilia Bengolea), Karine Saporta, James Carlès, Julien Lestel, Chantal Loïal, Tanzoya, Kham, Théâtre du Châtelet ou encore l’Opéra de Marseille. Sa pièce December 3rd a été primée lors de la compétition de la "National Dance Association of Taiwan" en 2009. Sa culture taïwanaise et son parcours offrent un métissage du mouvement liant créativité et précision dans une dynamique de recherche perpétuelle.