FR EN ES

Centre d'art

Des grains de poussière sur la mer

Sculpture contemporaine des Caraïbes françaises et d’Haïti

exposition collective


avec les œuvres de : Raphaël Barontini, Sylvia Berté, Julie Bessard, Hervé Beuze, Jean-François Boclé, Alex Burke, Vladimir Cybil Charlier, Gaëlle Choisne, Ronald Cyrille, Jean-Ulrick Désert, Kenny Dunkan, Edouard Duval-Carrié, Adler Guerrier, Jean-Marc Hunt, Nathalie Leroy Fiévée, Audry Liseron-Monfils, Louisa Marajo, Ricardo Ozier-Lafontaine, Jérémie Paul, Marielle Plaisir, Michelle Lisa Polissaint et Najja Moon, Tabita Rezaire, Yoan Sorin, Jude Papaloko Thegenus et Kira Tippenhauer


commissaire invitée : Arden Sherman - directrice de la Hunter East Harlem Gallery

du 15 oct 2022 au 29 jan 2023 - Centre d'art

Présentation

Conçue à partir du médium de la sculpture, Des grains de poussière sur la mer – Sculpture contemporaine des Caraïbes françaises et d’Haïti présente les œuvres de vingt-six artistes issus de la Guadeloupe, de la Martinique, de la Guyane française et d’Haïti.


En 1964, effectuant un voyage d’État en Martinique, Guadeloupe et Guyane française, Charles de Gaulle survole en avion la mer des Caraïbes, et décrit les îles comme autant de « grains de poussière sur la mer »1. Si cette citation du président de la République d’alors évoque l’effet mystérieux et presque surnaturel que peut susciter une vue aérienne de l’archipel des Caraïbes, elle est aussi révélatrice de la perspective surplombante depuis laquelle est perçue la région – une perspective dont les racines plongent dans l’histoire de la France comme puissance coloniale dans les Antilles. De Gaulle appuiera clairement la métaphore politique paternaliste, confiant lors de cette même visite et en présence de l’écrivain et homme politique d’Aimé Césaire « qu’on ne construit pas un État sur des poussières »2.


En rassemblant les œuvres de vingt-six artistes issus de la Guadeloupe, de la Martinique, de la Guyane française et d’Haiti, l’exposition défie cette image coloniale en prenant le parti de présenter des travaux d’une densité et d’une matérialité fortes. Conçue à partir du medium de la sculpture, Des grains de poussière sur la mer met en scène plusieurs approches matérielles et conceptuelles qui témoignent des pratiques des artistes de cette région du monde tout en posant la question de savoir qui est au  « centre » et qui est à la « périphérie ». Les œuvres, placées à proximité et en conversation directe les unes avec les autres, forment un réseau d’idées autour du patrimoine, de l’histoire, de l’identité, du corps social et de la politique.

 

1 L’histoire est rapportée par Betsy Wing dans son « Introduction », in Édouard Glissant, Poetics of Relation, Ann Arbor : University of Michigan Press, 2010, p. 13 

2 https://www.lemonde.fr/archives/article/1964/03/24/le-depute-de-la-martinique-on-ne-pourra-pas-eluder-plus-long­temps-le-probleme-de-la-refonte-de-nos-institutions_2120778_1819218.html



Des grains de poussière sur la mer - Sculpture contemporaine des Caraïbes françaises et d’Haïti a été conçue par Arden Sherman (assistée de Katie Hood Morgan et Marie Vickles) pour la Hunter East Harlem Galle­ry du Hunter College - New York City en 2018. 


Elle a été rendue possible grâce au généreux soutien des services culturels de l'Ambassade de France aux États-Unis et du Hunter College. Elle a également été soutenue par les Directions des affaires culturelles de Martinique et de Guadeloupe et la Fondation FACE.


En France, l’exposition est coproduite par le Hunter College la Villa du Parc (74) et la Ferme du Buisson (77), centres d'art contemporain d'intérêt national.



 


 


Infos pratiques

  • du 15 oct au 29 jan 2022  - Centre d'art

Vernissage sam 15 oct


entrée libre

du mer au ven de 14h à 18h

sam et dim de 14h à 19h30

fermé le 25 déc et le 1er jan

Programme

vernissage de l’exposition

 

sam 15 oct, 16h

en présence d’artistes et de la commissaire invitée Arden Sherman 


visites et ateliers

 

en famille

 

ateliers

un mercredi sur deux et vacances scolaires

14 h 30

dès 5 ans

5 € par enfant sur réservation

 

visite contée

dim 23 oct

16 h

3 à 5 ans

5 € par enfant sur réservation

 

ados

ateliers 13-17 ans

mar 25 oct et 1 nov

14h-18h

gratuit sur réservation

 

 

tout public


visites guidées

à tout moment gratuit


visites de groupes

gratuit sur réservation

rp@lafermedubuisson.com


Générique

Scolaires

Allez + loin

Arden Sherman 

Arden Sherman est commissaire d’exposition, actuellement directrice et curatrice de la Hunter East Har­lem Gallery, un espace pluridisciplinaire d’expositions d’art et de projets à vocation sociale situé au Hunter College à New York. Elle travaille plus particulièrement dans les domaines de l’art socialement engagé, de projets en direction des populations locales et de la photographie. Ayant de nombreuses années d’expérience dans les milieux à but non lucratif et universitaires, elle a notamment travaillé pour Creative Time, à la Loyola Marymount University Gallery, au Pratt Institute, à Prospect New Orleans ainsi qu’au Headlands Center for the Arts. 


ardensherman.com


Hunter East Harlem Gallery - New York City

La Hunter East Harlem Gallery est un espace pluridisciplinaire destiné aux expositions d’art et aux projets participatifs. Située au rez-de-chaussée de la Silberman School of Social Work du Hunter College, à l’angle de la 119e rue et de la 3e avenue dans le quartier de Harlem, à Manhattan, la Hunter East Harlem Gallery organise des expositions et des événements publics qui encouragent les collaborations universitaires au sein du Hunter College tout en suscitant l’intérêt des habitants d’East Harlem et de la ville de New York. La Hunter East Harlem Gallery initie des partenariats avec des organisations attachées au corps social et s’attache à présenter des artistes engagés dans des pratiques collectives et dans des formes alternatives d’interventions publiques. 

 

www.huntereastharlemgallery.org