Retours

Nuit du cinéma : "On reviendra !"

lun 24 oct 2016

Vendredi 21 octobre 2016. 22h15. Ça y est, la première Nuit du cinéma de cette saison va démarrer. Au programme : la fin du monde. Rien que ça. Et un public étudiant au top !

Ce soir-là, quatre longs métrages apocalyptiques allant des années 1960 à 2014 sont diffusés sur l'écran géant du théâtre. Entre chacun d’eux, courts et moyens métrages inédits (ou pas), jeux vidéos et jeu surprise nocturne avec des places de ciné à gagner. Dans cette grande salle, le public s’installe dans les sièges rouges confortables... et parmi eux, plusieurs promos d’étudiants ! Tous se sont donnés rendez-vous pour la fin du monde :


"Depuis que je suis entré à l'IMAC je suis allé à chacune des Nuits du cinéma de la Ferme du Buisson et les ai toutes adorées !"

Anfray, IMAC, 2ème année

 

 

Sur l'écran géant du théâtre : une fin du monde plus réelle que jamais !

 


Au total, ils sont 250 cinéphiles réunis. Il restera 150 survivants au petit matin. Ceux qui tiennent sur la durée sont récompensés par un petit-déjeuner offert, voilà de quoi motiver les gourmands. Les animations, collations en cours de nuit et le partage de cette expérience en groupe sont aussi des aides précieuses :


"Rester éveillé durant la nuit du cinéma est un bon défi à faire entre amis. On peut se serrer les coudes - littéralement car un siège de cinéma c'est peu pour dormir - ou dormir sur ceux qui ont encore la pêche lorsqu'on n'arrive plus à lutter."

Justine, IMAC, 1ère année


L’expérience d’une nuit blanche artistique en elle-même, avec ses choix de programmation, a également su ravir les étudiants présents ce soir-là :


"La nuit du cinéma est aussi une nuit de la découverte. On ne penserait pas à regarder un film muet ou un roman photo mais c'est justement cela qui nous donne envie de garder les yeux ouverts."

Justine, IMAC, 1ère année

 

 

Quand tu n'arrives pas à tenir la nuit blanche mais que tu fais semblant !

 


"J'ai trouvé fantastique de commencer par La Jetée de Chris Marker, un réel classique qui n'est pas donné de voir en salle. Cela m'a également permis de découvrir These Final Hours qui m'a vraiment plu, mais j'ai aussi pu voir Take Shelter dont on m'avait tellement parlé ! La Ferme du Buisson a fait un réel bon travail une fois de plus, on reviendra avec grand plaisir à la suivante."

Sarah, licence cinéma, UPEMLV, 2ème année

 

Et d'ailleurs la suivante, c'est en février 2017. Une nuit qui ira vers l'infini et au-delà, avec des films qui sortent de notre planète pour mettre la Ferme du Buisson sur orbite !