Alentours

File7 ouvre sa saison le 1er oct

mar 27 sept 2016

À File7, scène de musiques actuelles à Magny-le-Hongre (77), vous bénéficiez du tarif réduit avec la Carte Buissonnière et inversement avec la carte File7 à la Ferme du Buisson. Un copinage qui offre une bonne occasion de présenter ce qu'il s'y passe. Avec une rentrée rock'n'roll et vintage et des noms balancés pour le premier trimestre, Jérémie de File7 répond à nos questions. De quoi faire danser Will Smith !

La présentation de saison du File7 change de forme cette année, il y aura de la musique bien-sûr, mais aussi des voitures et des fripes : pouvez-vous nous raconter ce qu'il va se passer ?

 

Comme chaque année, nous profitons du lancement de saison pour présenter à nos publics l’ensemble de nos espaces de diffusion : le Club, la Grande Salle et le Parvis extérieur. Il y a toujours une partie de la proposition artistique en entrée gratuite dans le Club avec The Psychotic Monks et le vernissage de l'exposition de Matthieu Persan (graphiste associé de la saison 2016/2017) qui s’inspire des vieilles affiches de propagandes des années 30. Pour finir, nous basculons dans la Grande Salle en payant avec les concerts de Gaspard Royant et The Hillbilly Moon Explosion. Bien évidemment, nous profitons de notre ouverture de saison pour relancer les abonnements avec l’offre « Le Concert de ce soir est gratuit pour les abonné(e)s ». 

 

En plus des concerts, nous avons fait le choix cette année de décliner notre ouverture de saison autour de la thématique « Rétro Rock » en invitant le collectif Les Cox Man du 77 (Nesles-en-Brie) qui réunit des collectionneurs de vieilles Coccinelles et combis Volkswagen. Nous avons également invité l’association Les Nomades (Lagny-sur-Marne) qui propose une friperie participative et qui pour l’occasion, invite les populations à déposer leur garde-robe rétro 50’s 60’s. Nous aurons également la participation de la Fée des Trucs (Lagny-sur-Marne) qui mettra à disposition des plus jeunes des jouets en bois rétro. Enfin, pour rester encore et encore dans la thématique nous accueillerons le food-truck Streetfood & Terroir qui se déplace dans une vieille estafette Citroën. Bien sûr, nous invitons le public à revêtir sa plus belle tenue vintage !

 

Quand la Ferme du Buisson et File7 se rencontrent avant un concert.

 

 

Quels sont les grands rendez-vous de cette saison ? On veut des noms ! Des envies sinon ?

 

Nous sommes sur une programmation trimestrielle, nous avons cet automne le plaisir d’accueillir de nouveau Tété qui sort son nouvel album le 8 octobre et qui sera accompagné pour sa première partie de Leeroy (ex Saïan Supa Crew). En hip-hop, nous aurons Jazzy Bazz (L’entourage) et JP Manova (reçu à la Ferme du Buisson en janvier 2016 !). Nous tentons une nouvelle esthétique pour les nuits électroniques à File7 avec cette fois-ci une Nuit Dub avec Dub Invaders (High Tone Crew) qui se produira sur le sound system de Dub Addict. Enfin, nous proposons au public de retrouver sur scène Debout sur le Zinc qui a repris le chemins des concerts depuis la sortie du dernier album cette hiver.

 

La partie coup de cœur et découverte sera aussi fortement présente ce trimestre dans le Club avec Nicolas Michaux, Djazia Satour, Hasa-Mazzotta, Otis Stack et Noiserv.

 

Quand on vous annonce une seule carte d'abonnement mais des tarifs réduits dans 2 salles.

 

Vous avez été touché par une importante baisse de subvention cette année, est-ce que le projet artistique a changé ? Quelles sont les grandes lignes du projet File7 ?

 

La baisse de subvention (150 000 €) nous a contraint de réduire et réajuster l’activité de File7. Ainsi, nous sommes désormais sur une diffusion de 60 concerts par saison - Club, Grande salle et Hors les Murs - (contre 80 avant la restructuration), 75 jours de résidence (contre 90 avant), 5 artistes ou groupes accompagnés (contre 10 avant) et sur la réduction des horaires d’ouvertures des studios avec la fermeture de la journée du samedi.

 

Nous restons toujours sur le même projet artistique et culturel avec notre convention SMAC. Nous développons les pratiques culturelles avec une logique d’accessibilité des publics. Nous développons et accompagnons les pratiques musicales (studios de répétition, résidence, accompagnement, formation…). Notre ligne éditoriale repose sur l’éclectisme musicale avec la diffusion de projets professionnels et amateurs dans une programmation qui trouve son équilibre avec des soirées « Têtes d’affiches » et « Découvertes ». Nous sommes toujours hyperactifs sur les actions culturelles vers les scolaires, les publics empêchés avec encore l’effort de travailler sur l’accessibilité des publics.