Détours

Entre les murs

Enquête sur les identités du Collège Le Luzard

lun 11 déc 2017

Unique collège de la Ville de Noisiel, le Collège Le Luzard accueille plus de 500 élèves chaque année. À ces jeunes s'ajoutent l'équipe pédagogique et l'ensemble des personnels de l'établissement. Tous se côtoient mais ne se rencontrent pas toujours. Tous passent beaucoup de temps dans le collège mais chacun l'habite à sa manière. Dans ce contexte, comment construire une identité commune ? Naissance d'un projet artistique piloté par la Ferme du Buisson pour tenter de répondre à cette question.

C'est la question à laquelle tente de répondre une résidence artistique pilotée par La Ferme du Buisson tout au long de l'année scolaire. Séphora Haymann et Vanessa Bettane (comédiennes, autrices et metteuses en scène) ainsi que trois autres artistes de la Cie Mare Nostrum mènent cette résidence impliquant de nombreux élèves et leurs professeurs.

 

Le projet est vaste, à l'échelle du collège. Une classe de 4e, dans le cadre du cours d'arts plastiques, élabore une cartographie des lieux. Une autre classe de 4e travaille autour de la création sonore qui accompagnera la restitution du projet en mai 2018. La classe U.P.E.A.A. (Unité pédagogique d'élèves allophones arrivants) est également impliquée ; les élèves racontent - chacun dans sa langue maternelle - leur premier souvenir en lien avec le collège. Tout au long de l’année, deux classes de 3e enquêtent, construisent, imaginent, racontent cette histoire, la leur, celle du collège et de ses habitants. Pour cela, les élèves mènent des interviews des personnes qui font la vie du collège, du gardien aux agents d’entretien. En parallèle, ils font un travail sur leurs propres souvenirs. 

 

En ce 6 décembre, l'atelier auquel nous assistons est justement centré sur leurs mémoires personnelles. Après un échauffement portant sur la concentration et la respiration, ils explorent leur souvenir, la façon de le raconter, de le mettre en scène. Ils rentrent en piste les uns après les autres et livrent leur histoire devant leurs camarades. Il y a celui qui était en 6e 1, la classe une, la classe des boss ! Il y a celle qui déchire tout en sport et qui est agacée par le faible niveau des autres. Il y a celui qui a 19 en maths et qui se voit offrir par son père un bouquin de mathématiques alors qu’il rêve d’une Playstation. Il y celui à la voix mélodique qui brode sur le rien. Il y celle qui engueule celle qu'elle était en 6e. Il y a celle qui est paralysée par la peur…

 

Avec toute cette matière, les artistes vont accompagner les élèves dans la construction d’une identité commune, entremêlant réalité et fiction, histoires personnelles et histoire du lieu. La résidence vit même hors des murs du collège avec des associations qui, à travers des ateliers de pratique artistique, se penchent sur l’image et la place du collège dans la ville.